Le culte du vodoun

Le culte du vodoun

"Le Vodou" mal prononcé et mal orthographié par le Colon, vient du mot "Vodoun", qui signifie en langue Fon : "Ce qu’on ne peut élucider, la puissance efficace". Lequel s’est manifesté dans les entités Mawu et Lissa, incarnations des principes masculin et féminin. De Mawu et Lissa sont nés, selon la légende, quatorze enfants dotés de pouvoirs surnaturels. Ceux-ci ont eu comme descendants : Chango, le Dieu du tonnerre, Nana Bouloukou, la Déesse de la terre, de la nuit et ses mystères, ainsi que Sakpata, le Dieu de la justice et de la propagation de la variole et diverses divinités isolées. 

Au Bénin, chants et danses sont variés d’Est en Ouest et du Sud au Nord. Selon les circonstances et les évènements, tam-tam, danse, musique et chants peuvent relever à la fois du religieux et du culturel, de la participation aux forces vitales de l’univers, de la louange ou de la simple manifestation de joie, du deuil ou de la communion à l’esprit des morts, de la détente ou du loisir, du simple spectacle chorégraphique, de l’acrobatie et de la véritable expression corporelle, etc.

Le culte du vodoun

Contactes :
E-Mail : Maitre_zo@ymail.com
Téléphone: (00229) 98-16-56-89 ..Ou ..(+229) 98-16-56-89.
BENIN,BP/087/00229/Cotonou.
Maitre Aze ..

Commentaires